Jean-Pierre Bocquet

PROCHAINES DÉDICACES ou interventions: juillet, août, septembre, octobre...

 

2015-05-09 12

 

 

 

 

 

Dédicaces de:

"Dunkerque sous le signe d'Othmane" , " Un grand maître dunkerquois" ,"Quai des cadavres""Festins de veuves" Et aussi... "Le Maître du Sceau".

(dates connues à ce jour, calendrier qui sera complété régulièrement)

 

Z_couv_Quai_des_C   Z_couv_GrandMaitre   Z_couv_Othmane  FDV couv   couv M du sceau

     

affiche nuit des livres 2015

 

 

 

 Samedi 4 juillet 2015 (14h-minuit): Nuit des livres d'ESQUELBECQ.

 

 

 

 

affiche-slm-carcassonne2015

Samedi 11 juillet: 2è Salon du livre maçonnique VIVRE ENSEMBLE, CARCASSONNE, 9 à 18h

 logo-salon-livre-carca-v2-web

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Samedi 1er août: Salon du livre de la fraternité, forêt domaniale des écrivains combattants, COMBES ( au dessus de LAMALOU LES BAINS), Hérault.

 

affiche salon livre fraternité 2015

 

salon livre fraternité 2015 verso def2-001

 

 

Samedi 26 septembre 2015:

 

Dimanche 11 octobre 2015: Théodolivres, TETEGHEM.

 

Samedi 17 octobre 2015: Salon du livre et de la culture maçonnique, PERIGUEUX.

 

Ouvrages disponibles également chez votre libraire ou sur Amazon, ou sur fnac.com ou furet.com

En Belgique: à La Cale Sèche  ( Bruxelles)

chez votre libraire ou sur le net: E. Leclercq, Le FuretAmazon,  Cultura, Fnac,  Gibert JosephCufay  Décitre  etc.

Pour le Canada: Archambault ,Buro Plus ( mosaïque les libraires),Renaud Bray, Amazon.

 

Pour la Suisse, Payot Libraire.

 

Pour l'Espagne: ICI .

 


De Thomas G.L. Nouvelle, sur son blog ( Littérature maçonnique ~ Le blog littéraire d'un bibliothécaire-documentaliste)

Le maître du sceau( blog de Thomas G.L. Nouvelle)

couv M du sceau

 

 

Quatrième de couv’ :

Des signes symboliques énigmatiques tatoués sur un cadavre conduisent les inspecteurs de la DCRI, francs-maçons eux-mêmes, dans le monde sulfureux et ésotérique des cathares, très loin de Dunkerque, leur lieu d’investigation habituel .

Cette enquête les mènera de la Catalogne espagnole et le monastère de Montserrat à la Catalogne française.

Les deux inspecteurs au x nom s prédestiné s, Mac et Benah , vont se heurter à des indices d’origine cathare sur ces terres du Languedoc où leur souvenir est encore vivace.

Mais cette piste cathare serait trop simple … Ceux qui utilisent ces signes en même temps qu’ils manipulent les enquêteurs pour les envoyer sur de fausses pistes se révèlent , finalement, être des nostalgiques de l’idéologie nazie.

Trois cadavres de femmes ponctuent leur entreprise criminelle . Ce roman policier, qui met en scène certains des protagonistes du précédent roman de Jean-Pierre Bocquet, Quai des cadavres, nous entraîne dans les secrets d’une loge maçonnique en même temps qu’il nous révèle la face obscure de l’hérésie cathare.

Avis :

Enfin … Enfin, j’ai terminé le dernier roman de Jean-Pierre Bocquet et que dire si ce n’est que celui-ci est d’une excellente facture ! Il faisait déjà fort avec « Quai des cadavres » et « Un grand maître dunkerquois » mais avec « Le maître du sceau », il s’impose comme étant le nouveau maître du polar maçonnique à la française

Des méandres de la franc-maçonnerie aux mystères des cathares, du Nord de la France à la Catalogne, l’auteur surfe avec aisance et joue avec les mots. D’ailleurs, si vous avez déjà lu l’un des précédents romans de l’auteur, vous avez certainement remarqué comme il aime jouer avec les mots au même titre qu’il joue avec nos émotions. On notera par la même occasion que le style est légèrement différent de ce que nous connaissons. L’écriture est plus nerveuse.

On découvre avec un certain plaisir « l’intérieur » de la franc-maçonnerie ou peut-être que l’auteur exprime son avis sur la fraternité entre humour et ironie corrosive.

Deux ans après son « Quai », on retrouve avec plaisir ses héros, Mac et Bénah. Un peu comme de vieux amis que nous n’avons pas vus depuis longtemps. Les deux frangins se retrouvent lors de l’initiation de Franck, l’un des protagonistes du tome précédent. Pour ce dernier, son initiation qui devait être un moment de joie et de partage sera le théâtre d’un événement tragique …

Les inspecteurs Manhélé et Balzer sont pris dans une étrange enquête suite à la découverte d’un cadavre et à des indices qui rappellent l' hérésie cathare. Je dois vous avouer que j’ai eu peur pendant quelques instants car la piste des cathares est régulièrement mise à toutes les sauces mais au final, l’auteur s’en sort à merveille.

Nous nous retrouvons bien loin du département du Nord, lorsque nous prenons la route du Languedoc-Roussillon et de la Catalogne avec les héros. Le jeu de piste ne fait que commencer.

L’utilisation des symboles peut être faite par n’importe qui mais les comprendre cela reste une histoire « d’initiés ». Le lecteur comme les inspecteurs se retrouvent manipulés et sont envoyés vers de fausses pistes. Mais finalement, Mac et Bénah déboucheront sur la piste néo-nazi … Les néo-nazis qui se basent sur la symbologie et la mythologie cathare.

Jouant entre les faits historiques, le côté palpitant de l’enquête ésotérique sans sombrer dans les quiproquos « danbrownniens », ce roman est construit avec intelligence, humour et ironie.

Biblio :

BOCQUET, Jean-Pierre. Le maître du sceau. Paris : Dervy, 2015. 395 p. ISBN 979-1-02-420079-8

Le Maître du Sceau,  aux Editions Dervy. Chez Amazonau Furet, à la Fnac, ou à la Cale Sèche

Pour le Canada: Archambault ,Buro Plus ( mosaïque les libraires),Renaud Bray, Amazon.

Pour la Suisse, Payot Libraire.

Pour l'Espagne: ICI .

La pastille ou la pilule?

pastilles voitures

 

 

 

 

C'est promis, c'est juré: je réduis de moitié ma capacité respiratoire, je ne trimballe plus ma vieille carcasse trop faisandée dans les rues passantes, je supprime les parfums aux particules fines nocives, je ne bois plus ni ne mange pour supprimer les déchets polluants, bref je m'efface... Mais je réclame une pastille verte sur mon urne.
Pour le dire plus sérieusement, au moment même où l'on supprime des liaisons ferroviaires au nom du principe de rentabilité, on tapisse le pare-brise déjà bien encombré de l'automobiliste de cochonneries supplémentaires nuisant à sa visibilité de conducteur. Cherchons l'erreur...

 *Les sept pastilles qui vont entrer en vigueur (photo DR)

Posté par JP BOCQUET à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

La mayo pour tous: sauce républicaine?

mayo3

Méfions-nous des mots employés à toutes les sauces! Il en va ainsi ces derniers temps du mot "laïcité", dont tous les maîtres-queux de la tambouille électoraliste se prévalent, chacun selon sa recette, tels les vendeurs d'orviétan de jadis... La laïcité, c'est bien autre chose qu'une étiquette sur un tube de mayonnaise!

C'est Mozart qu'on assassine?

diplome

Réforme du Collège, pourquoi pas? S'il s'agit vraiment d'éviter le naufrage à 144000 élèves chaque année...
On aimerait cependant que nos leaders politiques nationaux (hormis les pistonnés par le fric ou les relations) nous disent quel a été leur cursus d'études depuis la maternelle, dans quels établissements et selon quelles filières et disciplines, sans oublier le coût financier de l'ensemble...
On aimerait aussi qu'ils nous disent quel cursus suivent leurs descendants et s'ils sont au chômage...
L'école publique doit donc offrir dès la maternelle les conditions optimales pour que chaque enfant puisse non seulement maîtriser les bases et devenir pleinement autonome, mais aussi atteindre un niveau et des carrières au moins équivalents à ceux de notre "élite" s'il en a le potentiel et l'envie...
Sinon, l'école publique n'est plus l'école de la République.



En terre élémentaire

muguet

Sous la cendre du ciel, sous le soleil en deuil,
Le mauve et blanc salis de nos lilas qui pleurent,
Il reste au ras du sol la fleur que rien ne leurre,
Le modeste muguet au parfum sans orgueil.

De Christian ( message sur Facebook)

  

Salut Jean Pierre, J'ai profité du calme de Wissant pour déguster ton chef d'œuvre Tu démarres sur les chapeaux de roue. Mac et Benah nous entraînent dans un périple à grande vitesse. Cette manière de procéder donne un certain rythme au récit. Tu utilises à bon escient les dialogues, pour permettre au lecteur non averti (comme moi) de s'intégrer dans la découverte des énigmes réservées aux initiés. J'ai dû ralentir ma lecture, mais je suis parvenu à m'accrocher, et à me prendre au jeu. Grâce à toi, j'ai découvert certains aspects de sociétés qui travaillent dans l'ombre, et restent dangereuse pour la sauvegarde de notre civilisation. On te sens passionné, ton style est plus nerveux que de coutume. Un grand merci pour tout. Amitiés

D'Estelle...sur Facebook

couv M du sceau

 

Estelle Guyot @ Jean-Pierre Bocquet : merci pour ces bons moments passés en compagnie de Franck et Mac-Benah. Ce livre nous emmène au coeur d'une intrigue policière mais, au delà de cette simple échappatoire du quotidien, il nous pousse à nous interroger et à la réflexion.
Je reviens, grâce à lui, une vingtaine d'années en arrière dans l'une des salles du lycée Jean Bart où un professeur de français nous apprenait la réflexion et le questionnement, ouverture à la philo et à l'élévation de l'esprit.

Par Jean Mabuse, sur le blog Hiram.be

couv M du sceau


 

Le Maître du sceau, de Jean-Pierre Bocquet

Par Jean Mabuse dans Edition

Des signes symboliques énigmatiques tatoués sur un cadavre conduisent deux inspecteurs francs-maçons de la DCRI dans le monde sulfureux et ésotérique des cathares, très loin de Dunkerque, leur lieu d’investigation habituel. Cette enquête les mènera du monastère de Montserrat en Catalogne espagnole jusque dans le Languedoc-Roussillon.

Les deux inspecteurs aux noms prédestinés, Mac et Benah, vont se heurter à des indices à connotation cathare sur ces terres du Languedoc où leur souvenir est encore maintenu. Mais cette piste cathare serait trop simple… Ceux qui utilisent ces signes en même temps qu’ils manipulent les enquêteurs pour les envoyer sur de fausses pistes se révèlent, finalement, être des néo-nazis. Trois cadavres de femmes ponctuent leur entreprise criminelle…

Ce roman policier, qui met en scène certains des protagonistes du précédent roman de Jean-Pierre Bocquet, Quai des cadavres, nous entraîne dans les mystères d’une loge maçonnique en même temps qu’il nous révèle les manipulations modernes de l’histoire et des symboles de l’hérésie cathare. L’auteur livre ici un polar haletant que l’on verrait bien adapté au cinéma tant l’intrigue est bien ficelée et la trame élaborée. Les moments de franc-maçonnerie ne sont pas dénués d’ironie. On sent le vécu dès les premières pages ! Jean-Pierre Bocquet délivre une vision réaliste, amoureuse mais sans concession des travaux en loge et de la fraternité…

Le Maître du Sceau est aussi une illustration romancée de l’utilisation d’une pseudo mythologie cathare au service du pan occultiste du nazisme. On y retrouvera des faits historiques que nous avions recensés sur Hiram.be dans l’ouvrage de l’historien Stéphane François Les mystères du nazisme.

La rigueur des références historiques est présente, on est loin des amalgames sensationnalistes à la Da Vinci Code. Le roman ravira donc les adeptes du roman policier ainsi que tous ceux qui trouvent un intérêt à un univers maçonnique qui sait ne pas sombrer dans les fariboles ésotériques.
____________________________
Le Maître du Sceau,  aux Editions Dervy. Chez Amazonau Furet, à la Fnac, ou à la Cale Sèche

Pour le Canada: Archambault ,Buro Plus ( mosaïque les libraires),Renaud Bray, Amazon.

Pour la Suisse, Payot Libraire.

Pour l'Espagne: ICI .

De Jiri Pragman sur le Blog Maçonnique [ Le weblog de la Franc-Maçonnerie]

QDC

Dimanche 17 Mars 2013

Le sang des Francs-Maçons dunkerquois

Par Jiri Pragman dans Edition ( sur hiram.be)

On aurait pu penser que Quai des Cadavres n’aurait été qu’un simple roman policier de plus dans la collection Polars en Nord, celle qui a pour théâtre une commune du Nord… ou de Somme. Une collection inégale et votre serviteur, familier de la Somme, s’était en son temps bien sûr plongé dans Le loup d’Abbeville, Le Vagabond de la Baie de Somme (ainsi que Le trésor…, Le Naufragé…), Dernier Bal au Crotoy, L’Irlandais de Brighton. Se serait-il tourné vers un roman avec Dunkerque pour cadre? Sans doute pas sans le compas en couverture et, surtout, le bandeau qui mêle les Francs-Maçons à ce polar.

Bouquin fascinant que ce livre signé par Jean-Pierre Bocquet, celui qui avait déjà signé Un grand maître dunkerquois (2012) où il est question d’un « grand maître »… aux échecs. Cette affaire démarre sur la découverte d’un cadavre portant un Tablier de Maître, un compas de métal dans le coeur… et pleurant des larmes de sang.

Voilà qui est dit! Mais pas dans le style qu’affectionne Bocquet. Cet ancien enseignant en lettres aime les mots, ceux que certains dictionnaires rassemblent parce que « rares et précieux ». Certains vont savourer et même s’en repaître ou en profiter pour visiter le Wikitionnaire et découvrir des mots qui ne sortent pas souvent de leur bouche, leur plume ou leur clavier (hapax, coquecigrue, anadyomène, électuaire,…). D’autres se montreront agacés.En gros, « ils étaient dans le train et ils arrêtèrent de parler en regardant la pluie tomber » devient: Les arborescences horizontales de myriades de gouttelettes d’un brouillard de pluie, que la vitesse plaquait sur les vitres du wagon en les implosant, interrompirent quelques instants leur conversation en les rendant à cette évidence: le train fendait une ligne de grains. Et les Castorama se transforment en schéols du bricolage où les âmes des clients en perdition attendaient en permanence le Sauveur déguisé en conseiller peinture, électricité, menuiserie, décoration, plomberie, etc.

Ce talent ne serait qu’amusement s’il n’était mis au service d’une histoire captivante dans laquelle Bocquet fait montre de sa connaissance de la Maçonnerie « classique »… et des travers de cette société très humaine, par exemple lorsqu’il évoque les inutiles variations des plagiats des best-sellers de la pensée ésotérique en Tenue ou ces « plancheurs » qui réutilisent en se les appropriant des Morceaux d’Architecture créés par d’autres. Une citation à propos des lectures des Maçons: Pour certains, pleins de bonne volonté, être et devenir franc-maçon, c’était nécessairement acheter, manipuler, exposer et s’échanger, faire semblant de maîtriser et en deviser, d’un air averti, les bibles des sanhédrins maçonniques, alors que précisément, la maçonnerie n’était pas une religion.

Cette science de l’auteur porte aussi sur les Hauts Grades. Bocquet sait ces Rituels et joue aussi habilement sur la vanité du lecteur qui se repaît de certaines allusions à côté desquelles le lecteur « moyen » passera. Il en est sans doute qui en profiteront pour s’informer sur ce livre d’Enoch (et ses anges) souvent cité ainsi que sur les Egregores (qu’on ne confondra évidemment pas avec l’égrégore!), les Nephilims,…

L’auteur est documenté – on pense notamment à certains aspects médicaux de l’affaire – mais on note que certaines théories contestées (« la mémoire de l’eau ») semblent l’attirer (à moins que ce soit un de ses personnages).

Cette affaire voit de nouveaux flics francs-maçons, Max Balzer (dit Mac) et Benahim Manhélé (dit Benah) rejoindre les rangs maintenant bien fournis des policiers maçons de papier, les Marcas, Cappelle, Deboeuf, Quinot.

Un polar à savourer, de préférence sur les lieux de l’enquête, en savourant un genièvre de Houlle de la distillerie Persyn apprécié par les 2 flics.

A titre personnel, l’auteur des lignes ci-dessus a apprécié la mention en annexe à destination des esprits curieux, les invitant à découvrir le blog de Jiri Pragman, une mine de renseignements et, surtout, cette évocation du saint-honoré (sa faiblesse!) trônant aux vitrines des boulangers-pâtissiers, en hommage au saint patron de la profession, accessoirement évêque d’Amiens en son temps, mais surtout en piège tentateur des becs à sucre qui succomberaient impénitents malgré leurs neuvaines expiatoires à saint Dukan.

  • Quai des Cadavres (Ravet-Anceau, Polars en Nord, 328 pp., 2013) disponible sur Amazon y compris pour Kindle ou à La Cale Sèche