Jean-Pierre Bocquet

Le sol ferme d'une éthique de la nouvelle alliance.

 

Auschwitz*

En 1944, Ernst Cassirer rappelait l'utopie des prophètes, cet état futur de l'humanité dans lequel les nations feraient de leurs épées des socs et de leurs lances des gaules. C'est cette résistance morale à son mythe de la race et du sang que Hitler a tenté en vain d'écraser en exterminant des millions de Juifs... Et puisque cette utopie a contribué à briser le pouvoir du mythe politique nazi en des temps tragiques, à chacun de nous de renouer avec son idéal en notre temps d'incertitudes. Pour que perdurent les idéaux éthiques des victimes de la barbarie des camps et d'un régime, je suis Juif.

*Des enfants photographiés par le service de Josef Mengele, le médecin d'Auschwitz, qui menait des expérimentations sur les prisonniers.


LE MAÎTRE DU SCEAU, ed. DERVY

couv 1

( à paraître, bientôt en librairie)

Le mot de l'éditeur:

Des signes symboliques énigmatiques tatoués sur un cadavre conduisent les inspecteurs de la DCRI, francs-maçons eux-mêmes, dans le monde sulfureux et ésotérique des cathares, très loin de Dunkerque, leur lieu d'investigation habituel. Cette enquête les mènera de la Catalogne espagnole et le monastère de Montserrat à la Catalogne française. Les deux inspecteurs aux noms prédestinés, Mac et Benah, vont se heurter à des indices d'origine cathare sur ces terres du Languedoc où leur souvenir est encore vivace. Mais cette piste cathare serait trop simple. Ceux qui utilisent ces signes en même temps qu'ils manipulent les enquêteurs pour les envoyer sur de fausses pistes se révèlent, finalement, être des nostalgiques de l'idéologie nazie. Trois cadavres de femmes ponctuent leur entreprise criminelle. Ce roman policier, qui met en scène certains des protagonistes du précédent roman de Jean-Pierre Bocquet, Quai des cadavres, nous entraîne dans les secrets d'une loge maçonnique en même temps qu'il nous révèle la face obscure de l'hérésie cathare.

Précommander  chez votre libraire ou sur le net: Amazon,  Cultura, Fnac,  Gibert JosephCufay  Décitre  etc.

Pour le Canada: Archambault ,Buro Plus ( mosaïque les libraires),Renaud Bray, Amazon.

Pour la Suisse, Payot Libraire.

Pour l'Espagne: ICI .

CHARLIE

 

charlie

 

Depuis hier Allah est inconsolable: massacrer en son nom, tel est le pire des blasphèmes...

Posté par JP BOCQUET à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 janvier 2015

PROCHAINES DÉDICACES ou interventions: février,mars,avril,juin, juillet, octobre...

 

P3210052

 

 

   

 

                  

Dédicaces de "Dunkerque sous le signe d'Othmane" , " Un grand maître dunkerquois" ,"Quai des cadavres""Festins de veuves"(dates connues à ce jour, calendrier qui sera complété régulièrement)

 

Z_couv_Quai_des_C     Z_couv_GrandMaitre     Z_couv_Othmane      Couv_Polar_festins de veuves

   Petite

                  Et aussi...

 

couv 1

 

Vendredi 13 février 2015: dès 18h, Vernissage de " Le maître du sceau" Librairie Lamartine, 2 rue nationale, BERGUES.

 

Samedi 14 et dimanche 15 février 2015: Salon du livre et de la bande dessinée, LA COUTURE ( 62)

 

Dimanche 12 avril 2015: Bouquinales , Musée des Augustins, 59190 HAZEBROUCK.

Samedi 18 et dimanche 19 avril 2015: Salon régional maçonnique du livre et de la culture , RONCHIN. Participation à une table ronde le samedi après-midi: " Le "polar" maçonnique", avec Orson Sinedy et, comme  modérateur, Jiri Pragman.

Dimanche 26 avril 2015: Masonica, BRUXELLES.

 Dimanche 7 juin 2015: 1er salon du livre de SAILLY-LABOURSE ( 62)

Samedi 4 juillet 2015: Nuit des livres d'ESQUELBECQ.

Dimanche 11 octobre 2015: Théodolivres, TETEGHEM.

Samedi 17 octobre 2015: Salon du livre et de la culture maçonnique, PERIGUEUX.

 

 

 Ouvrages disponibles également chez votre libraire ou sur Amazon, ou sur fnac.com ou furet.com

En Belgique: à La Cale Sèche  ( Bruxelles)

19 janvier 2015

Enflure

grenouille boeur estampe*Estampe de Benjamin Rabier, 1906.

Ne jamais "se" prendre au sérieux... mais ne jamais faire les choses à la légère.

 

Posté par JP BOCQUET à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



17 janvier 2015

Va-nu-pieds?

 

Qu'est-ce qu'un larbin? Quelqu'un qui use ses semelles pour qu'un autre puisse se faire limer les ongles...

Posté par JP BOCQUET à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 janvier 2015

De Sylvie, ( via le lien " contacter l'auteur") En commentaire: questions et réponses.

Sujet : remerciements d'une fan admirative
Contenu du message :
Quel plaisir de vous lire !
Tombée sur vous par hasard ou plutôt sur l'un de vos romans dans une allée de Cora , mon regard a d'abord été attiré par ce nom familier, écho du passé ,rappel d'un homme jamais vraiment oublié , qui m'avait tant fascinée autrefois........Car il en est ainsi de certains êtres dont la personnalité vous marque à jamais là où l on oublie jusqu'à l'existence de dizaines d'autres, sans que 'l on sache très bien pourquoi , question de charisme ,j'imagine.
Mais je m'égare.......Si je me manifeste aujourd'hui c'est pour vous remercier ,vous remercier de m'offrir, à moi ainsi qu' à tous vos lecteurs, ce plaisir si vif d'une lecture passionnante et d'égayer par vos intrigues des soirées parfois mornes et/ou ennuyeuses.
Vos écrits viendront désormais jouxter dans ma bibliothèque déjà bien garnie ,quelques grands auteurs classiques ainsi que d'autres plus actuels et très en vogue tels que Mary Higgins Clark , Patricia Cornwell ,Dan Brown, Dos Santos au autres Musso et Levy, j'en passe...
Vous seul avez toutefois le mérite- qui vous honore- d'allier à un suspense de bon aloi,un style délicieusement littéraire dont je me délecte d'autant plus que je ne trouve cette qualité dans aucun des romans susnommés ,romans qui , traduits ou non,n'en demeurent pas moins d'un style tout ce qu'il y a de plus convenu voire quelconque. Ce fut donc avec un plaisir sans égal que je dévorai la première de vos oeuvres que j'eus entre les mains, enthousiasmée, que dis-je exaltée , par votre dextérité à manier les mots. Nul doute que je vais très rapidement me procurer les trois ou quatre autres et les dévorer avec le même appétit !
J'ajoute que j'éprouve également une intense satisfaction à vous lire accompagnée d'un fidèle dictionnaire tout écorné car là où d'autres seraient rebutés par cette tâche, je suis moi ,tout au contraire toujours enchantée de pouvoir allier la distraction à la culture en faisant provision , si je puis dire , de quelques mots plus rares dont vous savez savamment émailler votre récit. A vrai dire, j'adore ça !!
J'avoue aussi qu'animée d'un esprit quelque peu retors ,je suis assez alléchée par le côté parfois sulfureux de certains passages........Et je ne pense pas être la seule;donc n'h'ésitez pas, osez !..........
Enfin , pouvoir se représenter les scènes décrites dans des milieux familiers et si poétiquement décrits , ajoute encore à l'intérêt de la lecture.
Bref vos mots me captivent, je les savoure !
Bien ;,je vais en terminer là , soucieuse de ne pas vous mettre mal à l'aise par des commentaires que vous pourriez estimer dithyrambiques , pourtant sincères au demeurant....
Je n ajouterai qu'une chose: très bonne année 2015 ! Que cette dernière soit pour vous source d'une inspiration toujours renouvelée et prolifique , régalez-nous encore !
Une nouvelle fan …..;)

 

Eh bien, merci  Sylvie!

01 janvier 2015

Voeux du franc-bord.

bateau voeux 2015

Voici le frêle esquif que j’arrime en trouvère,

Je ne suis président, candidat, apostoile,

En radeaux de papier, chalutiers de la Toile,

Je chantourne mes vœux maladroits et sincères.

 

J’écris et je transcris les vœux que formulèrent

Tous ceux qui ne sont plus, hissant sereins la voile

Pour rejoindre à leur tour l’inaccessible étoile

Tout en nous susurrant « entendez-vous sur terre… »

 

Voici mes quatre mots, mon humble parchemin,

La lettre au carrefour et les quatre chemins

De paix, de joie, d’amour, de bonheur en partage.

 

Qu’un geste, qu’un regard, qu’un baiser, qu’une main

Envoient aux quatre vents, de veille en lendemain,

Ces quatre mots porteurs, simplement, sans battage.

Posté par JP BOCQUET à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2014

Rêvons encore...

PC240018

Si j'avais bout rimé pour terminer l'année,
Rime décorative ou même accidentelle
D'apprenti rimailleur en quête de dentelle,
J'en parerais ces jours de robe surannée.

Si j'avais des anciens la strophe enrubannée
Où nous berce en échos la vieille ritournelle,
J'aurais de quoi chanter l'espoir sous les tonnelles,
De quoi tisser l'étoile en la nuit festonnée.

Si je trouvais le mot de l'éternel retour
Des trêves d'autrefois, le mot en ses atours,
J'aurais des confiseurs de quoi napper le rêve...

Mais rien ne rime à rien, tout marche de guingois
Quand s'étranglent discords les cris de nos abois,
Quand le temps tue le temps, que c'est du marche ou crève.

19 décembre 2014

Vigilance

Se lever tôt n'est pas nécessairement s'élever moralement, se coucher tard non plus d'ailleurs...

Posté par JP BOCQUET à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



Fin »