Z_couv_GrandMaitre  J'ai été fascinée par la personnalité de ton "grand maître dunkerquois", tenue en haleine par ses faits et gestes, surprise par la fin que j'imaginais différente. Bref, sur le qui-vive en permanence. Et concernée: ma grand-mère paternelle s'appelait Berthe LeroOy. ;) Bravo pour ce bon polar qui m'a plu encore davantage que le précédent!