|

| VIEUX-LILLE | Comme il est désormais de coutume chaque mois à la maison de quartier Godeleine-Petit,

 L'auteur a été «cuisiné» par les membres du Cercle Polar au sujet de ses romans policiers en Flandre maritime.

le Cercle Polar tenait séance jeudi.

Accueillis par François Baudinet, instigateur des rendez-vous, les amateurs de romans policiers étaient ce jour invités à rencontrer et questionner Jean-Pierre Bocquet sur ces deux derniers ouvrages. À ces prémices en 2010, les investigations du Cercle portaient sur des livres dont les intrigues essaimaient les rues pavées du Vieux-Lille, lieux bien connus du lectorat. Cette année, toujours dans le souhait de mettre en lumière la littérature de proximité, ses prospections se sont élargies jusqu'au littoral.

L'interrogatoiredes lectrices

Le Cercle Polar a ainsi déniché de sombres histoires se tramant du côté de la Flandre maritime. Pour ce nouveau rendez-vous, l'auteur de Dunkerque sous le signe d'Othmane et d'Un grand maître dunkerquois, était donc le candidat idéal pour passer l'interrogatoire de l'animateur et de ses lectrices.

Bien consentant, cet ancien professeur de lettres s'est prêté au jeu du décryptage de ses deux ouvrages édités dans la collection Polars en Nord chez Ravet Anceau. « J'apprécie la rencontre avec mes lecteurs et le fait que l'auteur soit mis sur la sellette », confiait-il au cours de la soirée.

Durant deux heures, François Baudinet a autopsié avec minutie les enquêtes des inspecteurs Delambre et Dubois dans la ville aux dix-neuf sites Seveso.

Manipulation, psychologie et pouvoir, tous les thèmes abordés dans les livres étaient scrupuleusement détaillés. L'animateur a également dévoilé les rouages de ses polars où se mêlent réalité et fiction. L'auteur, bien documenté, s'est en effet inspiré, notamment dans le premier roman, d'un décor et d'un milieu qu'il connaît pour y avoir vécu et enseigné.

Savoureux mélange

Agrémentée d'anecdotes, la rencontre était aussi l'occasion de découvrir les recettes de l'auteur pour écrire ces deux romans. Pour coller un peu plus à leur univers, la discussion avec l'auteur était accompagnée de mets et boissons en corrélation avec les livres décryptés. La soirée aura donc comblé la curiosité et les papilles des invités. Anny, la femme et première lectrice de l'auteur, se réjouissait de cette rencontre : « Les livres ont été bien décortiqués et fouillés, François Baudinet a été au fond de ce que Jean-Pierre a écrit. » En somme, une enquête rondement menée. Rendez-vous, jeudi 10 janvier pour cuisiner un nouveau romancier. • G. V. (CLP)