Le romancier Jean-Pierre Bocquet donne une suite cathare à «Quai des cadavres»

Publié le 11/02/2015

ANNICK MICHAUD

L’auteur téteghémois Jean-Pierre Bocquet publie vendredi « Le Maître du sceau ». On y renoue le fil du polar maçonnique de « Quai des cadavres ». L’énigme mène le lecteur de Dunkerque à la Catalogne et au pays cathare.

 

JP VDN 11 fevrier 15

 

Voilà tout juste deux ans, le lecteur avait quitté Franck à la fin de Quai des cadavres, sorti des griffes des Nephilim, chamboulé par sa rencontre avec Cynthia et entre les mains fraternelles et policières de Balzer et Manhélé, alias Mac-Benah.

On le retrouve dans Le Maître du sceau, au moment de son entrée en franc-maçonnerie. La soirée ne se passera pas totalement comme prévu : Franck sera troublé par les boutons de manchette d’un de ses frères puis par un message sur son pare-brise, la présidente de sa loge par un drôle de jeton glissé au milieu des oboles. Jusqu’à ce que Franck rentre chez lui et trouve sur le parking le cadavre de celle qu’il croit être Cynthia et qui porte, comme les boutons de manchette, le jeton et le message, les triangles entrelacés du sceau de Salomon dans lesquels se mêle un svastika…

Autant d’éléments qui mettent ses frères policiers Mac-Benah sur une piste qui les mène en Catalogne, à Montserrat, et, de l’autre côté de la frontière, en pays cathare. Leur enquête les emmènera aux sources du nazisme, « qui cherchait à se recréer des mythes » en cherchant le Graal à Montserrat comme en essayant de récupérer l’histoire des Cathares, décrit Jean-Pierre Bocquet, mais les plongera aussi dans les écrits de Gérard de Nerval et dans la riche tradition cathare.

Jalonné de cadavres et de personnages énigmatiques, le livre reprend le thème des sociétés secrètes que Jean-Pierre Bocquet avait utilisé dans Quai des cadavres. Le Maître du sceau est un polar, mais aussi un roman foisonnant sur le plan culturel et historique.

Quant aux personnages de Franck, Mac-Bénah et Cynthia, qui servent de fil conducteur à ces deux polars maçonniques, Jean-Pierre Bocquet n’a pas envie de les abandonner au bord du chemin : « Je pense que je ferai une trilogie », envisage-t-il.

 

  • « Le Maître du sceau », 400 pages, aux éditions Dervy, spécialisées dans les ouvrages ésotériques.( 19,50€)

Chez votre libraire ou sur le net:E. Leclercq, Le FuretAmazon,  Cultura, Fnac,  Gibert JosephCufay,  Décitre,   etc.

Pour le Canada: Archambault ,Buro Plus ( mosaïque les libraires),Renaud Bray, Amazon.

Pour la Suisse, Payot Libraire.

Pour le Royaume Uni: ICI

Pour l'Espagne: ICI .