POLAR

Un 11 e opus pour Jean-Pierre  

Bertrand Haquette

BERTRAND HAQUETTE

 

Photo Phare

Le roman de Jean-Pierre Bocquet a pour titre l'acronyme V.I.T.R.I.O.L, une phrase qui rappelle l’une des bases de la franc-maçonnerie.

Téteghem : Continuant sur sa lancée, il sort son 11 e roman, toujours plus captivant.  

Dans l'atmosphère opaque du monde de la franc-maçonnerie, les enquêteurs de ce polar glaçant reçoivent l'aide du mystérieux Anonyme d'Anvers.

 À SAVOIR

Jean-Pierre Bocquet a enseigné au lycée Jean-Bart. Il a déjà dix livres à son actif. Le roman V.I.T.R.I.O.L est un polar qui se déroule de nos jours dans un monde aux frontières de l'alchimie et de la franc-maçonnerie. Cet ancien professeur de lettres coule une retraite plus que prolifique. Résidant à Téteghem quand il n'est pas en voyage, il publie un onzième ouvrage, un roman policier. Ce one-shot se lit seul, mais il s'insère aussi dans une collection : l'Anonyme d'Anvers. « Cet homme dont on ignore le nom conserve une part de mystère. C'est un humaniste versé dans l'alchimie. Il a vécu au XVI e siècle. Il a su percer le mystère de la vie éternelle », explique l'auteur.

 Ce contemporain de la Renaissance cherche à faire le bien. Il apporte donc son aide aux enquêteurs, chargés d'identifier ceux qui suppriment de façon implacable les membres de la franc-maçonnerie, « depuis la base jusqu'au sommet » . Or, ces meurtres sont commis selon un rituel précis, qui emprunte son cadre spectaculaire à certains textes sacrés.

 PLUSIEURS INFLUENCES

 On est clairement dans un univers proche de la Neuvième porte, un film de Polanski sorti en 1999, avec Johnny Depp, à partir du roman d'Arturo Pérez-Reverte.

 Le voyage est bien utile : « L'intrigue démarre dans la région de Dunkerque, puis les enquêteurs sont conduits à mener des investigations à travers toute la France et même à l'étranger. »

 Les premières victimes sont les profanes, qui ont le malheur de prononcer la phrase fatale lors de leur initiation : « On préfère avoir la gorge tranchée plutôt que de manquer à notre serment. » Un monde que Jean-Pierre connaît bien, pour en faire partie depuis longtemps. L'auteur est en dédicace à La Librairie (33 rue Emmery) ce vendredi 27 septembre à partir de 17 h 30.