Yves Cass-L'ARBRE-DE-VIE*Yves Cass, L'Arbre de Vie

NOUVEL AN POLYCHROME

 

Ils avaient cheminé du plus lointain Levant
Chargés de talismans et de la grande aurore,
Ils venaient du ponant, de Brest ou Baltimore,
Marins enluminés par le sel et les vents.

Et d’hémisphère austral, bien d’autres arrivants
Qu’aimantait la Polaire, unissant leurs efforts
Avec les Boréens, vidaient de leurs amphores
Tous les présents du monde, affairés et fervents.

Au centre de la France, dans le Cher et l’Allier,
Des vieillards, des enfants, hommes autant que femmes
Attendaient dans la nuit que s’ouvre le sésame

De Nadal, de l’An neuf, des trois points pour allier
Les cœurs à l’unisson et dans les yeux la flamme
De ceux qu’assemble Amour sous sa pure oriflamme.