terre seche et enfant

La vie sans l’Homme ?

 

Au Levant le soleil, lumière originelle,

De blanc et d’or reluit, en tout indifférent

À ce qui vit ou meurt de lui, va s’élevant,

Tandis que nos déchets vénéneux s’amoncèlent.

 

Du Levant le soleil dans sa course révèle

Tarie, déforestée, la Terre agonisant,

Ventre à l’air les poissons, en ignorant pourtant

Tous ces dérèglements, à son orbe fidèle.

 

De solstice en solstice, émiettant la banquise,

Étiolant les enfants, l’effet de serre attise

Canicule et déluge, amorce l’autolyse.

 

En douce les virus partout se multiplient

Réduisant les humains aux ultimes replis…

Car ainsi va la vie, et s’habille à sa guise.

 

terre seche   

Virus