28 septembre 2019

De Caroline, sur Facebook

      Entre deux livres 16 septembre, 19:41 · Un grand maître Dunkerquois de Jean-Pierre Bocquet ✔️Mon ressenti : J’ai rencontré l'auteur lors d'un salon en Mai dernier, je lui ai demandé conseil pour le découvrir, et ce roman est celui qu’il m’a conseillé. Ce polar régional se déroule, comme son titre l’indique, aux alentours de Dunkerque principalement en campagne. La voiture d’une commerciale est abandonnée sur le bord de la route, plus personne n’a de nouvelle. L’enquête va débuter et mènera les... [Lire la suite]

07 juin 2019

De Thomas, sur Fnac.com

  Thomas Posté le 01 oct. 2017 Un très bon polar J'ai découvert "Un grand maître dunkerquois" lors d'une rencontre avec M. Bocquet au salon du polar de Templemars le 23 septembre 2017. J'ai adoré ce thriller très prenant ! Le style est unique et mélange avec bonheur l'horreur, l'humour et la poésie pour notre plus grand plaisir ! Je recommande !
Posté par JP BOCQUET à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2019

De Cédric B, sur Facebook

Cedric Bauwens 13 janvier, 15:32 · Dans le train direction formation. J'ai pu finir l'excellent livre de Jean-Pierre Bocquet place maintenant au suivant. Merci Jean Pierre j'ai de nouveau voyagé dans le suspens et l'horreur avec la drôle de vie de la mère et du fils.
23 octobre 2018

De Jacqueline Clément, via le blog ( "contacter l'auteur)

  Bonjour à vous, je vous ai découvert lors d'un salon du polar. Je viens de terminer "Un grand maître Dunkerquois" -D'une traite, difficile de suspendre la lecture - et pourtant j'aime le faire tant le plaisir de reprendre un livre là où l'on s'est arrêté est agréable.Merci et j'ai hâte de dévorer vos autres réalisations ("dévorer" oups le mot n'est peut être pas idéal mais je suis encore dans l'histoire de ce cher LEROY)Bravo et merci
Posté par JP BOCQUET à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2018

De Jean-Marie, après Othmane, le grand maître, sur Facebook...

Jean-Marie Daguerre, Fin de ma petite semaine de congés dont je préfère taire les détails. Fin également du livre de Jean-Pierre Bocquet : Un grand maître dunkerquois. C'est un plaisir de retrouver les commissaires Delambre et Dubois ainsi que leurs équipiers. Si vous aimez le côté psychologique en plus du côté gore vous ne serez pas déçus. J'ai particulièrement aimé les détails et la subtilité de ce roman.
31 janvier 2018

D'Annie Demory, sur Facebook

    Annie Demory J'ai lu et apprécié ce roman policier très bien écrit. Et ceux qui aiment les esprits "tordus" vont être gâtés ! Mais où allez-vous chercher tout cela ? Félicitations !

06 avril 2017

Un grand maître dunkerquois: 2 avis de lecteurs, vus sur Furet.com

    1.  Dans ce polar, les femmes occupent une grande place, car elles sont tout particulièrement l'objet du désir du tueur. Celui-ci les séduit, les enlève et ces dernières disparaissent donc sans laisser de trace. Devant ce qui semble être un enlèvement de grande envergure, les inspecteurss n'auront pas d'autres choix que de se dépêcher. Haletant, avec une écriture nerveuse mais qui colle parfaitement au genre, l'auteur a su capter l'attention de son lecteur. Clementh Clementh 21/08/12   ... [Lire la suite]
20 février 2015

Vu sur "paperblog".. Merci "Capricorne"!

Un grand maître dunkerquois (Jean-Pierre Bocquet) lien vers le blog Par Capricorne     Dans les environs de Dunkerque, des disparitions de femmes sont pour le moins inquiétantes. Après avoir été séduite par un dénommé Fabrice Vervich, Florence Geniès subit le même sort. Cet homme pour le moins énigmatique partage son existence avec une mère possessive, Régine Mercier, au sein d'un hameau. Ce couple infernal est à l'origine des pires atrocités, sur la base d'un cérémonial aussi cruel que macabre. Pour... [Lire la suite]
11 janvier 2014

D' Olivier, sur Facebook

  Olivier Cousin j'en profite pour vous dire que j'ai adoré "un grand maître dunkerquois", du coup, j'ai attaqué "Dunkerque sous le signe d'Othmane". Votre style est celui d'un patissier : vous nous faites des cookies : j'apprécie énormément lorsque je tombe sur une pépite de chocolat (un mot que je ne connais pas). La dernière fois que j'avais ressenti cela c'était en lisant Umberto Eco, "le pendule de Foucault" (mais bon, là, il fallait le dictionnaire en permanence...)
17 septembre 2013

Avis de Thomas G.L. Nouvelle, sur son blog

Un grand maître dunkerquois 16 septembre 2013 · par Blog Wordpress de Littérature Maçonnique · dans Littérature, Littérature adulte. · Quatrième de couv’ : Fils unique, célibataire, Fabrice Vervich vit seul avec sa mère dans une grande ferme isolée de la campagne flamande. Ses moyens financiers lui permettent de se consacrer à sa grande passion : séduire des femmes. Il les aime jeunes, jolies et sans famille. Nul ne sait ce qu’il advient de celles qui croisent le chemin de cet homme discret. La disparition d’une commerciale du côté... [Lire la suite]