27 septembre 2018

Bray-Dunes Quand « Le Baiser » d’Alain Souchon inspire le tueur en série de Jean-Pierre Bocquet ( VDN)

Voix du Nord Bray-Dunes Quand « Le Baiser » d’Alain Souchon inspire le tueur en série de Jean-Pierre Bocquet L’écrivain téteghémois Jean-Pierre Bocquet a choisi Bray-Dunes comme cadre de son nouveau polar, « Tuer n’est pas aimer ». Il se met dans la tête d’un tueur en série aux méthodes parfumées, marqué par la chanson d’Alain Souchon sur la plage de Malo – Bray-Dunes. Annick Michaud | 26/09/2018 partager twitter Bon connaisseur de Bray-Dunes où il a enseigné et vécu, Jean-Pierre Bocquet y a posé... [Lire la suite]

10 juillet 2017

Portraits, par Mélodie ...

                                     En voir davantage sur instagram, ICI
Posté par JP BOCQUET à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
18 avril 2017

Le Pacte satanique : 3è volet des aventures de Mac Benah, après "Quai des cadavres" et "Le Maître du sceau"...

Chez votre libraire ( ou sur commande) ICI ( Carrefour livres) ICI,( Decitre) ou ICI,( Ravet-Anceau) ICI, ( Furet) ou Là,( Fnac) ou encore  Là ( Amazon) et  Là  ( librairie Dialogues)...
22 juin 2016

LA MORT REFLEURIRA

                Joseph entre en révolte contre l’ordre du temps et des choses qui nous lamine. Après une enfance de misère matérielle et d’humiliations, il a subi les affres des deux guerres, la mort de son frère, la maladie de sa femme Élise...       La  rébellion d'un homme qui dérange tous les mesquins qui gravitent autour de lui, lâches et égoïstes, qui s'entendent dans la haine de l'autre.   ... [Lire la suite]
Posté par JP BOCQUET à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 octobre 2015

Ketty au pouvoir...Vient de paraître

Le maire d'une commune imaginaire de Flandre maritime est retrouvé assassiné à coups de batte dans un watergang. Rivalités politiques? Rancunes dont les racines remontent à la collaboration ou à mai 68? Magouilles immobilières? Tout est possible dans un univers interlope et délétère où grenouillent de louches individus. Ça ne sent pas bon... PARTOUT, en librairie: cliquer ICI, et sur le net... Amazon, Cultura ....
28 février 2015

LE MAÎTRE DU SCEAU, ed. DERVY

Paru le 20/02/2015 Le mot de l'éditeur: Des signes symboliques énigmatiques tatoués sur un cadavre conduisent les inspecteurs de la DCRI, francs-maçons eux-mêmes, dans le monde sulfureux et ésotérique des cathares, très loin de Dunkerque, leur lieu d'investigation habituel. Cette enquête les mènera de la Catalogne espagnole et le monastère de Montserrat à la Catalogne française. Les deux inspecteurs aux noms prédestinés, Mac et Benah, vont se heurter à des indices d'origine cathare sur ces terres du Languedoc où leur souvenir... [Lire la suite]

30 octobre 2014

Le quatrain du jour: chat viré

  Ce poème se retrouve avec d'autres dans un recueil intitulé "ERRANCES" , éditions Hypérion Avenue, Sorti  le 1er mai 2018
Posté par JP BOCQUET à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
26 septembre 2011

Variations sur Othmane

 Il y a un an, pour la sortie se ce thriller, je " m'amusais"  chaque jour à écrire un quatrain...            Variations sur Othmane                                   1. Dessins de sang, desseins de mort, Polar en noir, polar en Nord, Cuttérisez, cuttérisons La loi du crime et sa leçon.                      ... [Lire la suite]
17 juillet 2011

Éric Mansfield, L’École du regard dans Les Yeux d’Elsa d’Aragon et dans Les Yeux fertiles d’Éluard. Essai, Éditions Thélès, 2008

 Étude thématique de l’œuvre d’Aragon, Les Yeux d’Elsa, et de celle d’Éluard, Les Yeux fertiles, dans la déliquescence qui caractérise la France de l’époque et selon l’école du regard. Les Yeux d’Elsa constitue au sens symbolique une tentative de re-construction politique par la médiation d’un certain regard poétique. Aragon y rejoint Éluard dans la volonté d’éduquer le regard et d’en faire le réceptacle de la lumière dont la femme est le foyer.   Cette critique a été rédigée par Jean-Pierre BOCQUET... [Lire la suite]
22 novembre 2010

Dunkerque sous le signe d'Othmane

      Dunkerque sous le signe d'Othmane              "La fin de l’article dressait une sorte de portrait robot du serial killer présumé : grand et svelte, teint basané, cheveux bruns ondulés mi-longs, yeux bleus, âgé d’environ trente ans. Vêtu de noir, il ne manquait jamais de faire décrire à ses victimes le tatouage qu’il portait sur l’avant-bras : un pélican nourrissant ses petits de son sang. Le col entrouvert de sa chemise laissait apparaître un médaillon dont le motif... [Lire la suite]
Posté par JP BOCQUET à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,