27 mai 2017

Avis de Thomas G.L Nouvelle, sur son blog ( Littérature maçonnique ~ Le blog littéraire d'un bibliothécaire-documentaliste)

Merci Thomas pour cet avis très détaillé! Le pacte satanique 27 samedi Mai 2017 Quatrième de couv’ : Récemment intronisé dans un cénacle maçonnique dunkerquois, Franck reçoit avec surprise un message anonyme à son domicile : l’expéditeur l’enjoint de se rendre à Gravelines, en un endroit isolé le long de la voie ferrée. Pour le convaincre, il l’informe que des vies sont en jeu. Sur place, un tag représentant une étoile encerclée et une tête de bouc. Mais le plus étonnant est l’inscription laissée là, en lettres majuscules : MA... [Lire la suite]

09 juin 2015

De Thomas G.L. Nouvelle, sur son blog ( Littérature maçonnique ~ Le blog littéraire d'un bibliothécaire-documentaliste)

Le maître du sceau( blog de Thomas G.L. Nouvelle) 08 Lundi juin 2015     Quatrième de couv’ : Des signes symboliques énigmatiques tatoués sur un cadavre conduisent les inspecteurs de la DCRI, francs-maçons eux-mêmes, dans le monde sulfureux et ésotérique des cathares, très loin de Dunkerque, leur lieu d’investigation habituel . Cette enquête les mènera de la Catalogne espagnole et le monastère de Montserrat à la Catalogne française. Les deux inspecteurs au x nom s prédestiné s, Mac et Benah , vont se heurter à... [Lire la suite]
27 février 2015

VOIX DU NORD 11/02/2015

Le romancier Jean-Pierre Bocquet donne une suite cathare à «Quai des cadavres» Publié le 11/02/2015 ANNICK MICHAUD L’auteur téteghémois Jean-Pierre Bocquet publie vendredi « Le Maître du sceau ». On y renoue le fil du polar maçonnique de « Quai des cadavres ». L’énigme mène le lecteur de Dunkerque à la Catalogne et au pays cathare.     Voilà tout juste deux ans, le lecteur avait quitté Franck à la fin de Quai des cadavres, sorti des griffes des Nephilim, chamboulé par sa rencontre avec Cynthia et entre les mains... [Lire la suite]
25 mars 2015

De Guillaume W. King, sur Facebook

Guillaume W. King 25 mars 07:22 Bonjour Monsieur Bocquet, je viens de finir le maître du sceau, livre que j'ai trouvé par hasard lors d'un retour aux sources avec une amie suédoise il y a quelque semaines. Pour tout vous dire je n'avais pas fini un roman depuis deux ans. Depuis Genève Où j'habite depuis 5 ans, quelle écriture, quelle intrigue et quelle culture. Sans parler du fait que ça fait un bien fou de lire du français nordiste. en tous cas bravo et bonne journée.
28 février 2015

LE MAÎTRE DU SCEAU, ed. DERVY

Paru le 20/02/2015 Le mot de l'éditeur: Des signes symboliques énigmatiques tatoués sur un cadavre conduisent les inspecteurs de la DCRI, francs-maçons eux-mêmes, dans le monde sulfureux et ésotérique des cathares, très loin de Dunkerque, leur lieu d'investigation habituel. Cette enquête les mènera de la Catalogne espagnole et le monastère de Montserrat à la Catalogne française. Les deux inspecteurs aux noms prédestinés, Mac et Benah, vont se heurter à des indices d'origine cathare sur ces terres du Languedoc où leur souvenir... [Lire la suite]
22 avril 2011

Saint Cyprien

  Ce poème a été lu à l'occasion du printemps des poètes 2011, à Bray-Dunes.   SAINT CYPRIEN   La vague que balance Un désir de repli Imprime sa cadence Aux voiliers endormis   Le soleil qui décline Son orbe au Canigou Sur les seins nus butine Les fleurs du Bourdigou   Sant-Cebrià fleuron de Catalogne Ton vin limpide et fier Rutile au gosier sec du vieil ivrogne Fruit de la vigne et de l’enfer   Poussière orage et tramontane Goudron gluant aux midis insolents Ma peau hésite et puis... [Lire la suite]
Posté par JP BOCQUET à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
14 avril 2009

Couronne d'épines

Mardi 14 avril 2009. Je quitte l’Espagne, sa semaine sainte chômée et célébrée, ma petite-fille Inès et son enfance catalane, Olivella et ses pancartes « En venta / Se vende » aux grilles des propriétés de luxe qui ne trouvent plus preneur… Là comme ailleurs dans le monde imprégné de culture chrétienne, les cloches sont revenues, les œufs de Pâques aussi mais la reprise se fait attendre et désirer comme une vieille cocotte chichiteuse. Les pins où les écureuils courent de branche en branche tapissent les collines, bruissant... [Lire la suite]