16 juin 2018

Loin des yeux, près du coeur

      Le drame de l'Aquarius nous prouve qu'on ne peut pas se fier aux dictons: désormais, tous les chemins ne mènent plus à Rome... Comme quoi, s'aimer les uns les autres n'est pas une mince affaire.
Posté par JP BOCQUET à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 mai 2018

SOUCHON L'ENCHANTEUR

Souchon l’enchanteur Bardes et poètes, trouvères, ménestrels, Aèdes à la lyre en des temps plus anciens, Et même avec son luth un prince nervalien, Oubliaient cette mer que chante Jacques Brel. Neptune et son trident, néréides, cheptel Fabuleux et fatal de monstres amphibiens, Amphitrite et Triton, et Vénus en son bain, L’anadyomène, tel était le rondel… À Malo-Bray-Dunes, c’est un autre regard Que portent désormais depuis un certain soir Tous ceux qui, transportés, vivent d’un cœur nouveau Aux mots d’Alain, de sable et... [Lire la suite]
09 juillet 2017

Saintes Pensées

  Le pape François serait favorable à la béatification de Blaise Pascal... Sans doute parce que ce dernier a écrit que " Le cœur de l'homme est creux et plein d'ordure".
Posté par JP BOCQUET à 10:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 novembre 2014

Dorian Gray

  Les rides sont le miroir du coeur: la bonté y rayonne, la haine y creuse ses barreaux, l'envie les enténèbre...
Posté par JP BOCQUET à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
14 août 2012

Le sonnet du jour: DIDIER REFLEURIRA

      Quand un ami s’en va, brisé par la Camarde, Chercher le grand secret en terre élémentaire Sous un soleil marin qui lui clôt la paupière, Du zénith au nadir notre cœur se lézarde.   Quand un ami s’en va qui polissait sa pierre Et qu’enclot le sépulcre aux aurores blafardes, Sa mémoire est en nous et vivace s’attarde En échos étoilés et sarments de lumière.   Quand un ami s’en va sans attendre prières, Quand un ami s’en va que ses pas initièrent, Nous reviennent soudain les mots et... [Lire la suite]
30 avril 2011

Si peu si fort

  SI PEU SI FORT       La nuit si peu si fort Les mailles de ton corps Me corsètent les yeux D’un rêve sans aveu D’un rêve merveilleux   La nuit comme en plein jour Je rêve d’un amour Que je pourrais te dire Sans risque de mentir   La nuit sans un tourment Ressuscite l’amant Couronné tant de fois Du sang de son émoi. Sa couronne d’épines En fait soudain le roi D’un étrange charroi Qui toujours l’illumine   La nuit paradoxale Où s’exhume l’escale De mon rêve avorté Dans... [Lire la suite]
24 mars 2009

Elise

Mardi 24 mars 2009. Le vent du nord fait des siennes, froid et coupant comme un couperet de guillotine. Ses bourrasques crues qui déchirent les chapelets d’averses effacent rageusement la pellicule de soufre qui recouvrait encore rues et bâtiments à l’ouest de Dunkerque. Anny s’est risquée dans ce secteur samedi dernier ; elle y a gagné une superbe irritation oculaire… Moi je n’ai pas quitté Téteghem : c’est un peu moins toxique. Pendant ce temps, des gens continuent de s’entredéchirer au nom de l’amour… Le père français et... [Lire la suite]