28 septembre 2016

Le sonnet du jour: Qu'il passe!

  Qu’il passe !   Aveuglé, ballotté, jeté dans des impasses, Le chétif enchaîné chavire à tout moment, Chancelle et puis repart, labyrinthiquement. Et s’il s’en va trois fois se vivifier, qu’il passe !   Dans la nuit qui l’étreint de son ombre rapace Et voudrait l’emmurer de murmures déments, Ce pauvre pèlerin s’éprouve au tournoiement… Si lui sied l’ablution d’eau lustrale, qu’il passe !   Et puisqu’il est d’équerre et qu’il sait le chemin, Qu’il répond par l’effort à toutes les... [Lire la suite]

23 février 2014

Mise en bouche pour "Festins de veuves": Arlequin délétère

Arlequin délétère L'assassin que son geste avilit et libère Se tisse en jubilant son faisceau d'alibis Et s'exhibe partout en arborant l'habit qui sied à son méfait, tout d'ombre et de lumière.
07 mai 2011

Nocturne

  NOCTURNE       Je puis prévoir Je suis devin Dans l’encre noire Est mon chemin   La nuit je fonde Auréolé L’écho d’un monde À ma portée   Le jour quand vient Ton pas fugace C’est dans ma main Qu’il se déplace   J’écarte l’ombre De la mort Dans l’encre sombre De ton corps   Et dans la pieuvre De tes bras Je tisse l’œuvre Sans éclats     Je suis levain Sans le vouloir Dans ma mémoire Renaît demain  
Posté par JP BOCQUET à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,