26 mai 2020

La rue aux oies

La rue aux oies   Il paraît qu’à Paris, on élevait des oies, Le manant les menant y maniant le bâton En écartait les chiens, les chats et les ratons, C’était au temps d’antan, c’était au temps des rois.   Lors tous les miséreux dégustaient du gras foie, De Montmartre aux faubourgs, les gueux, les avortons, Mais les grands du royaume erraient en tout canton Et le Gers saccageaient pour s’empiffrer parfois.   Rue aux oies, rue aux oues, devint donc un beau jour Par l’édit d’un roi vil patentée rue aux... [Lire la suite]

18 mai 2020

Un roi trop mégalo

Un roi trop mégalo   Le roi des animaux rugissant à la ronde Convoqua tout son ban, tous ses grands feudataires, Et l’on vit accourir léopards et panthères Charognards à l’envi, tout ce qui grogne et gronde.   Pour pallier pandémie qui menace le monde, Le conseil décida la chasse sanitaire, De croquer sans pitié les proies contestataires, D’emprisonner la faune en réserves immondes.   Il suffirait alors, à ces gueules avides D’attraper dans le tas des proies tenues en bride, De quoi se régaler un peu... [Lire la suite]
23 novembre 2019

COQUAILLON.

        Au roi, sa cour; au petit coq du coin, sa basse-cour.
31 décembre 2013

Bavures

Bavures.   - Faire de l'humour, mon Dieu, ce n'est pas donné! - Il faut toujours commencer par l'autodérision. - Tu as un exemple? - Moi. Je suis le roi des ignares: quand j'ai programmé l'homme, j'ai pris l'humour pour l'amour, l'envie pour la vie, l'épée pour la paix, le marri pour le mari, etc. Du coup, je me surnomme le Grand Gaston la Gaffe du Globe. - Que veux-tu, mon Dieu, nul n'est parfait... - Tu vois, là tu fais de l'humour... mais tu n'es pas charitable...