28 février 2014

Le quatrain du jour: Ni fleurs ni couronnes.

Ni fleurs ni couronnes La vaine loque humaine, avide de breloques, D'un titre à plastronner sur sa conscience en berne, Voudrait enfler de vent, de vide sa giberne... Mais la chiffe avachie à vau l'eau se disloque.
Posté par JP BOCQUET à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
21 décembre 2013

Nettoyage d'hiver.

Nettoyage d'hiver.     * C'est officiellement l'hiver aujourd'hui. Éole est au rendez-vous... Qu'il balaie un bon coup le littoral et emporte avec lui tous ceux qui brassent du vent! *photo Wikipedia
Posté par JP BOCQUET à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 octobre 2013

L'aphorisme du jour: le bon grain et l'ivraie.

Le bon grain et l'ivraie. Comme il n'y a hélas pas d'âge pour mourir, il n'y pas heureusement pas d'âge pour semer. Dommage qu'on s'emploie trop souvent à semer le vent pour récolter la tempête! Diogène cherchait un homme... Je cherche un semeur de paix...
Posté par JP BOCQUET à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
15 avril 2012

Le quatrain du jour: Le temps d'aimer.

Sous le vent froid d'avril, deux militants groggys Et d'un calicot ceints, l'un de l'autre s'éprennent; Sur les quais de l'amour ces pigeons de Paris Effacent d'un baiser La Concorde et Vincennes.
22 avril 2011

Métamorphose

Ce poème a été lu lors du printemps des poètes 2011 à Bray-Dunes...     MÉTAMORPHOSE     La dune se déplace Insensible à l’attrait De l’amante qui lasse Succombe à tant de rais   La dune lui dessine L’espoir cent fois déçu De celle qui lutine Tout en criant vertu   La dune se soulève Sous le souffle du vent Et sa forme trop brève S’épuise à tout moment   La dune fuit l’amante Avide de baisers Et l’autre se lamente Sous le sable embrasé   La dune est immuable Mais ne... [Lire la suite]
Posté par JP BOCQUET à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
01 avril 2009

Poisson

Mercredi 1er avril 2009. Silence. Inutile d’agiter le moulin à paroles aujourd’hui, tout propos proféré et lancé au vent qui l’emporterait étant  sujet à caution, poisson volant oblige…Par respect pour les quotas de pêche, je respecterai donc mon quota de jactance, je dois bien cela à l’espèce tant menacée du thon rouge, dont je rêve pourtant de me payer une tranche, grillée au barbecue et à point poivrée.La télé quant à elle s’est fendue d’un gros poisson, bien plus gros que ceux que l’imagination maladroite des... [Lire la suite]