17 mars 2010

Coquilles

Mercredi 17 mars 2010. J’ai cru pendant longtemps que quiconque s’intéressait à la chose publique maîtrisait le vocabulaire de base. Être délégué syndical ou politique implique au moins d’analyser le discours et les écrits de ceux que vous soutenez ou de ceux que vous combattez. Plus le temps passe et plus je m’aperçois que je m’étais lourdement trompé. Je n’en donnerai que deux exemples. Il paraît (avec l’accent, sinon c’est une figure d’escrimeur) que je recours parfois à des mots trop savants pour le commun des mortels.... [Lire la suite]